Archives mensuelles : mars 2007

J'avais rendez-vous le 31 mars 2007 à Lyon avec ce groupe canadien exceptionnel. Après Bruxelles et Nantes en 2005, j'étais excité à l'idée de les retrouver à Lyon. Et puis, la nouvelle est tombée sur le site des Inrocks :

« C'est en effet un Win Butler exténué qui, ce week-end, a annoncé l'annulation de l'ensemble des dates européennes de Arcade Fire. « Je souffre d'une infection des sinus et des bronches depuis trois mois, et hier, à Stockholm, j'ai trop forcé sur ma voix, et poussé mon corps plus loin qu'il ne… lire la suite


Il faut attendre 21h30 pour voir enfin Christophe Miossec monter sur la scène de l'Espace Julien, à Marseille, dans le cadre du Festival « Avec le temps ». Au commencement, je ressens ce concert comme une épreuve : titubant, Miossec s'accroche au porte – micro, à l'image d'une béquille. Il ne la lâchera plus jusqu'à la fin. Il chante au ras du sol, comme un enfant accroupi, jouant à construire et défaire ses châteaux de sable. Sa voix est couverte par des musiciens peu inspirés et habillée par des lumières… lire la suite


J'ai envie de danse. En déplacement professionnel, il est temps de sortir de cette chambre d'hôtel déshumanisé où la télévision fait office de fenêtre vers l'extérieur. L'air est glacial et j'entre me réchauffer au « Chai du Terral », beau théâtre de l'agglomération de Montpellier. Rita Cioffi présente « Pas de deux », duo dansé sur le couple à partir duquel « les processus d'identification et de différenciation créent l'identité et construisent l'individu ». Ambitieux programme. Inutile d'aller chercher dans la confrontation des deux danseurs une quelconque métaphore du couple… lire la suite

La culture arrive donc à petits pas dans la campagne. Après l'interview de Ségolène Royal dans les Inrocks, c'est au tour d'ARTE d'interviewer les candidats dans le « Journal de la culture ». François Bayrou ouvre le bal. Fatigué et sans beaucoup d'inspiration, nous avons droit à quinze minutes assez ennuyeuses. L'homme aime l'écriture et nous rappelle qu'il a écrit sur Henri IV, car il « n’a pas assez d'imagination pour inventer lui-même des histoires ». Cela a le mérite d'être clair ! Pour ne pas faire oublier qu'il… lire la suite


Vendredi 9 mars, je mettais en ligne sur ce blog le magnifique appel de la cinéaste Pascale Ferran lors de la Cérémonie des Césars. La culture a fait ainsi une entrée remarquée dans la campagne sans pour autant que les grands médias interpellent les projets des candidats. Je sentais qu'il se préparait quelque chose, que les mots de Pascale Ferran trouveraient un écho.
Ségolène Royal a donc remis la culture au centre : d'abord lors d'une réunion face à 1000 intellectuels (artistes, juristes, écrivains, philosophe, ?) au Gymanse Japy le 11… lire la suite

Au commencement, il y avait quatre bloggeurs passionnés par le spectacle vivant et qui ne satisfaisaient pas d'être de simples consommateurs : leurs blogs se nomment Clochettes,Images de danse, Tadorne, Un soir ou un autre.

Un jour, ils se sont rencontrés. Et ont décidé de fédérer leurs articles, afin de proposer aux internautes un palmarès original, indépendant, désintéressé, fruit des critiques croisées de spectateurs comme eux. Ils l'ont nommé Scènes 2.0, parce qu'ils se reconnaissent dans le mouvement dit du Web 2.0, qui… lire la suite

« Swan Lake », revu et corrigé par le chorégraphe Andy de Groat clôture le Festival des Hivernales. Le public de l’Opéra d’Avignon est composé d’abonnés à cette vénérable institution et de fidèles du Festival. Autant dire que de part et d’autre, les attentes diffèrent à propos de ce classique de la danse.  Tout au long de la représentation, Andy de Groat alimente ce clivage  pour relier magistralement les deux clans pour un final époustouflant ! Écrit en 1982 pour « Danse… lire la suite

Il me faut atterrir après l’incroyable prestation du danseur Dimitri Jourde vu la veille dans « It’s only a rehearsal« . En me dirigeant vers le Théâtre des Hivernales d’Avignon, je repense encore à ce spectacle norvégien comme si la danse continuait à faire ses effets. C’est dans ce contexte pour le moins étrange que Brunot Pradet et sa compagnie  me proposent « Reproduction interdite », ou l’histoire de cinq personnages dans « l’effervescence d’un heureux événement ».

Il s’agit de nous… lire la suite

Timidement, vous saluez le public. C'est un triomphe. Vous nous avez offert un très beau spectacle, au c?ur de ces tristes Hivernales. La Norvégienne Ina Christel Johannessen semble avoir écrit « It's only a rehearsal » pour vous, inspiré du mythe d'Arthémis et Actéon (malheureux chasseur transformé en cerf et dévoré par les chiens alors qu'il l'a surprend en train de se baigner). Vous avez tout osé ce soir : danseur voltigeur, homme-araignée, pont suspendu, et comédien hors pair. Pendant presque vingt minutes, vous avez joué la comédie à partir d'un texte… lire la suite

Page 1 sur 212