Archives mensuelles : octobre 2007

IMAGEAffiche.jpgPour deux soirées, le Théâtre de Nîmes présentait « Alice ou le monde des merveilles« , une proposition artistique du Théâtre des Lucioles et du Théâtre de l’Entresort. « Proposition » soutenue par des hommes et femmes handicapés, tous acteurs professionnels. Quiconque ne les a jamais croisés, ignore le travail fabuleux qu’ils accomplissent.
Je pense, même je crois, ou bien j’en suis sûr, d’avoir touché l’irréel hier soir. À quoi ressemble-t-il ? À un moment suspendu.
Plongés dans le noir, nous, public, rentrons dans une… lire la suite
arton1232-350x233.jpgDarina Al Joundi est seule face à nous, face à elle-même. Elle entreprend de nous raconter sa vie dans un Liban verrouillé, cadenassé, coincé, entre les guerres et son intégrisme.
Darina a eu la chance d’avoir un papa qui croyait en un Liban libre. Il lui a inculqué cette force, cette soif de liberté, qui lui valut d’être emprisonné, car journaliste de son état.
Mais aujourd’hui, Darina pleure cet homme, ce Dieu à ses yeux , en lequel elle a cru.
Elle le pleure, car il est mort.
Elle pleure… lire la suite

Christophe Garcia est un chorégraphe prometteur. J'aimerais pourtant le qualifier autrement. Je l'avais remarqué en décembre 2005 avec ?les songe-creux? où il avait merveilleusement réussi à articuler théâtre et danse. Ses quelques maladresses de l'époque donnaient à l'ensemble une dynamique joyeuse. Deux années plus tard, entouré de ses jolis parrains (La compagnie Kélémenis, le Ballet National de Marseille et celui de Biarritz), il nous présente ?Erritu », ensemble comprenant « l'Heure du bain » et « Le Sacre du Printemps?. Le tout… lire la suite

Quatre heures de représentation, six propositions (théâtre, danse, performance), un plateau unique: le Théâtre des Bernardines (délocalisé pour travaux à l'Espace Julien) de Marseille a un beau projet avec son festival ?Les Informelles? pour lier public et artistes le temps d'une soirée, voir plus (certaines pièces trouveront une continuité en mai 2008 pour la deuxième partie de cette manifestation). J'ai la douce impression d'avoir vécu un moment privilégié, presque collectif, où le spectateur est à la fois témoin et acteur d'un processus de création, interpellé et invité à se mettre… lire la suite

Pour sa deuxième édition, le lieu d'expérimentations culturelles ?Les bancs publics? à Marseille nous propose ?Les Rencontres à l'échelle?. L'article publié sur leur site internet est un bijou d'intelligence et démontre une fois de plus la place prépondérante des artistes à nous montrer le chemin d'un nouveau paradigme. C'est donc bien un changement d'échelle que nous devons tous opérer. Les cadres de la Fonction Publique Territoriale présents à la formation ?Conduire un projet social complexe? que j'anime à l'ENACT de Montpellier ont trouvé dans… lire la suite

DSC00081.JPGIl est 20h00. 16° dehors, température de 10° ressentie au vent. Je quitte prématurément le théâtre de Cavaillon: dépité, frigorifié, anesthésié par ce jeu de rôles qui semble avoir été inventé un soir de fumette entre amis. Imaginez la trouvaille: convoqué à 19h, le public poireaute pendant plus d'une heure en lui faisant croire (alarme à l'appui) que le spectacle n'aura peut-être pas lieu (le matériel est inondé). On nous abreuve d'informations rocambolesques pour finalement voir les comédiens en habit de scène, jouer leur mésentente sur des tréteaux. Des acteurs… lire la suite

Le Festival Actoral donne rendez-vous pour ?Hors sujet ou le bel ici?, chorégraphie de Martine Pisani. Nous sommes à la friche Belle de Mai, à deux pas de l'association ?Marseille objectif danse?, partenaire de la soirée (et non coproducteur semble-t-il). Une cinquantaine de personnes attendent avant d'entrer dans la salle. Tout le monde se connaît. Le groupe prend forme sous mes yeux et c'est une valse de tapes sur l'épaule, de baisers furtifs ou appuyés, de sourires, et de propos politiques. Pour tout dire, je me… lire la suite

Deux festivals (Dansem, Actoral), une association (Marseille Objectif Danse), un lieu rassembleur (La Friche Belle de Mai), un public de fidèles, mais clairsemé: tels sont les acteurs de ce mois d'octobre marseillais. Pendant que les institutions locales ouvrent leur saison sans fracas (c'est le moins que l'on puisse dire), la Friche Belle de Mai tente de faire entendre une voix différente alors que tout semble consensuel et mou ailleurs. Premier arrêt sur un ovni salutaire.
Actoral, le festival international des arts et des écritures contemporaines acceuille le chorégraphe Yves-Noël Genod… lire la suite

Seul sur la scène de ce petit théâtre au coeur de la Friche Belle de Mai à Marseille, cheveux gominés, costume impeccable, il nous regarde sans sourciller. Il est légionnaire et son double se projette en direct dans une télévision décorée de ses apparats. Des micros sont tendus comme autant de perches pour entendre de sa bouche les mots de l’écrivaine Sonia Chiambretto. En entrant, je suis saisi par la beauté et la modernité du décor, proche de l’univers du metteur en scène allemand, Thomas Ostermeier. La… lire la suite

Programmé au KustenFestivaldesArts de Bruxelles en mai 2006, le metteur en scène argentin Ricardo Bartis du Sportivo Théâtral revient avec ?De mal en peor? au Théâtre Garonne de Toulouse (du 4 au 12 octobre)  puis au Festival d'Automne à Paris (du 16 au 21 octobre à la MC 93).
C'est un événement à plus d'un titre comme en témoigne mon compte-rendu bruxellois publié le 13 mai 2006. A lire aussi l'article de Jean-Pierre Thibaudat dans Rue89 sur le renouveau du théâtre argentin.
Ouvrons les frontières!

 

Le KustenFestivaldesArts de Bruxelles nous… lire la suite

Page 1 sur 212