Joseph Nadj se produit à minuit…J’ai faim…de tout…Je me sens dans une forme olympique anglaise et je m’offre goulument un Kebab…J’ai rendez-vous avec l’un des plus grands chorégraphes du monde ! « Last Landscape » est sa dernière création crée en duo avec le percussionniste Vladimir Tarasov.  Joseph Nadj définit Last Landscape comme un « autoportrait face au paysage ». J’ai beaucoup aimé ce moment de magie où le jazz rencontre la grâce de Joseph Nadj. Plusieurs images me sont venues : celle de l’enfance à l’image de Pinocchio, des premiers apprentissages de la musique et de la danse, de la guerre dans les Balkans (pourquoi une telle association…Mon inconscient a remonté à la surface de ma conscience, l’ex guerre en Yougoslavie), de la transformation malheureuse des paysages par la main de l’homme. L’esthétique du spectacle est magnifique et le sens qui émerge du lien entre le Nadj et Tarasov m’émeut. Le public semble partagé mais globalement heureux de cette 25eme heure.

Je quitte Avignon comme Andréa dans « La vie de Galilée » : léger, souriant et porteur de beaux messages universels…

 

A lire le bilan du Tadorne sur le festival d’Avignon 2005.


Les dates de la tournée:

14, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 23, 24, 25, 26 mars 2006 : Paris Théâtre de la Ville, France (Théâtre de la Cité Internationale)
11 avril 2006: Blois, France (Halle aux Grains)
19, 20 avril 2006 : Annecy, France (Bonlieu)
9 mai 2006 : Théâtre de Cavaillon, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *