Le mistral se déchaîne sur Aix en ce début de soirée ; me revoilà plongé dans l’ambiance d’Avignon quand le froid paralysait les premiers festivaliers de juillet ! Une file de spectateurs se forme à l’entrée du Parc Jourdan et je retrouve de nouveau la ferveur de l’attente où tout est ouvert pour l’échange ! Et je ne me prive jamais de cette opportunité surtout lorsqu’il s’agit de défendre « Kroum » de Krzysztof Warlikowski joué en Avignon et qui n’a manifestement pas plu à ma « voisine d’attente »!!

 

Une petite scène entourée de quelques bancs accueille le danseur Bienvenue Bazié, unique interprète burkinabé de « Welcome to Bienvenue » du Chorégraphe Xavier Lot. Quelques lampes descendent du ciel comme unique décor. Quand Bienvenue Bazié arrive sur scène tatoué de son numéro de Visa dans le dos, je comprends rapidement que sa présence ici ce soir est le fruit d’un long périple. La tension est palpable dans le public comme rarement pour un spectacle de danse. Bienvenue Bazié traduit son histoire, sa culture, son arrivée en France loin des clichés parfois folkloriques de la danse africaine. Les mouvements sont souvent au raz du sol, près du corps, occupent peu d’espace ; tout est dans la mesure, jamais dans l’excès. L’émotion monte dans l’assistance (comme pour Rui Horta, la scène est au centre et le public peut se voir) comme elle me submerge quand une seule lampe reste allumée pour clore le spectacle et illuminer le beau visage de Bienvenue. Le public applaudit, sans ovation, sûrement par pudeur.
La France n’est décidément plus une terre d’accueil et d’asile. La répression envers les sans – papiers n’est possible qu’avec l’accord tacite des français. Xavier Lot et Bienvenue Bazié nous ont rappelent ce soir qu’à trop vouloir se protéger, la France perdra les lumières venues de l’étranger. Elles pourraient, tel Bienvenue, nous éclairer pour trouver de nouveaux chemins.

 

Vous avez vu ce spectacle? Nous vous invitons à participer au palmarès du blog Scènes 2.0 en votant ici!

A lire sur le même sujet: le bilan de l’édition 2005 du Festival "Danse à Aix".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *