C'est donc la dernière soirée du festival au Parc Jourdan? « Danse à Aix  » a signé ce soir son arrêt dans sa forme actuelle. Les deux spectacles présentés en collaboration avec l'ADAMI ont plombés la programmation déjà très fragile de l'édition 2005. Il sera temps, après les festivités,  de prendre d'autres orientations, pour un autre projet?

Tout commence à 20h avec « X-Event 1 » d'Annie Vigier et de Franck Apertet. Le dispositif scénique est identique à la veille pour Xavier Lot. La comparaison s'arrête là car, pour le reste, il faudra que l'on m'explique la place de cette « création » dans un festival à la réputation soit disant incontestable. Voici donc 5 interprètes (deux garçons et trois filles) qui s'affrontent, s'aiment, s'affrontent, s'aiment, ?sur une scène en forme de X. Les corps tombent parfois violement pour nous montrer la performance et masquer la pauvreté artistique de l'?uvre. Les danseurs n'arrivent à aucun moment donné à soutenir le regard de leur partenaire quand ils ne font pas semblant de se toucher. D'ailleurs tout est apparence dans cette pièce verticale et sans passerelles. La scène finale serait à mourir de rire si la situation du festival n'était pas aussi fragile : les danseurs s'offrent gentiment leur salive les uns sur les autres. Annie Vigier n'a vraiment pas la carrure d'une chorégraphe ; elle devrait revenir à ses charmantes études de gymnaste ou prendre des cours avec Jan Fabre.
Vous l'aurez deviné, le festivalier n'est pas très disposé pour le spectacle qui suit à 22h. Mais sait-on jamais?

Roser Montllo Guberna et Brigitte Seth présentent « Ca sent l'humain » (le titre sent déjà le mauvais goût). Mais pourquoi L'ADAMI et la Direction de « Danse à Aix » ont-ils financés une bêtise pareille ? Un semblant de cabaret, avec des dialogues et des scènes dignes de « Vidéo Gag » sur TF1. Patrick Sébastien ne voudrait même pas de cette pièce pour son émission sur France 2 ( il invite des artistes au moins). J’ assiste à 30 minutes de vulgarité et de nullité artistique. Je quitte la salle,  pour la première fois de mon histoire de festivalier (1997). Je me sens tout simplement insulté par ce que j'ai vu?
Demain, à 22h, le Ballet du Grand Théâtre de Genève à l'Archevêché. Aucun risque à priori…
Le festival est terminé?Enterré?
Bilan dimanche.

A lire sur le même sujet:

le bilan de l’édition 2005 du Festival « Danse à Aix »;

« La Mairie d’Aix en Provence déshabille la danse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *