Tout commence avec trois figures fantomatiques. Elles sont nous, elles sont eux. Eux, ce sont Nabil Hemaiza et Mathieu Desseigne. Ils sont la rencontre du hip-hop et du cirque. Avec « La stratégie de l'échec », ils dansent le résultat de l'urbanisation massive des années soixante avec la construction des barres HLM et la difficulté d'insertion des jeunes.

Avec une incroyable énergie, ces artistes nous délivrent avec sincérité, un message d'une vérité crue.

Les cités que l'on a vu fleurir ont toutes mené à la ghettoïsation et au mal-être de ses habitants. Considérés comme des parias, « la » et « le » politique ont déserté ces quartiers et laissé les problèmes liés à la socialisation des personnes s'amplifier. Comment grandir, se construire au sein même de ce désenchantement collectif ?


Avec l'acharnement et toute la conviction nécessaire pour s'en sortir ; comme un défi à la débâcle politicienne, les corps symbolisent ce combat de tous les jours où le mélange des deux disciplines illustre l'entraide. A bout de souffle, les mouvements sont répétés, inlassablement, jusqu'à l'épuisement. Nos corps, tous faits de chair et de sang, appellent le questionnement sur notre appartenance culturelle. Qui sommes-nous et que deviendrions-nous sans l'autre ?  La démonstration sur nos supposés clivages, mise au grand jour avec la question récurrente de l'identité nationale, trouve ici une réponse simple et juste : nous sommes tous semblables, nos différences font notre force commune.

C'est ainsi que l'on se ressent à la sortie de ce spectacle, un peu plus métissé, un peu plus français qu'en entrant. À l'heure où est relancé le faux débat sur l'identité nationale, il est urgent de faire résonner le métissage de notre culture et de notre identité afin de construire l'espace d'un futur viable pour tous et non plus pour quelques-uns. Ce jeune collectif en fait une démonstration percutante, loin, très loin des sirènes politiciennes. Il nous invite à fabriquer notre France de demain, loin  des consultations qui ont lieu aujourd'hui dans les préfectures ( !) et qui éloignent un peu plus la jeunesse métissée de notre pays.

Laurent Bourbousson – www.festivalier.net

 

« La stratégie de l'échec » du Collectif 2 temps 3 mouvements a été présenté au CDC Les Hivernales, pour le festival Drôles d'Hip Hop, les 23 et 24 octobre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *