Archives mensuelles : février 2008

Dans le cadre du festival des Hivernales d'Avignon, le 30e du nom, la Scène Nationale de Cavaillon accueille « Tangentes » de Mathurin Bolze pour deux soirées. Circassien reconnu, le public a pu le découvrir avec sa fabuleuse pièce « Fenêtres » présentée dans ce même lieu en 2005.
Ayant croisé le chemin de François Verret avec l'oubliable « Sans Retour », Mathurin Bolze propose avec « Tangentes » un endroit (?), juste au point de fuite entre la stabilité et ce qui file vers un infini, à la rencontre du frontal… lire la suite

Pour cause de travaux, le Théâtre des Bernardines vagabonde, émigre pour finalement trouver refuge au Merlan. Il n'y a pas foule et le brassage entre les spectateurs du centre ville et ceux des quartiers nord de Marseille ne se fait pas. Et pourtant, « Exils4 » mise en scène par Eva Doubia pourrait relier les publics de ces deux institutions marseillaises. Où sont les frontières qui bloquent  ces migrations?
fr_1192028995_0421.jpg« Exils4 » est un beau travail, honnête, sensible, accueillant. Pour évoquer la profondeur du migrant et sa complexité sans tomber… lire la suite

Il y a foule au Centre de développement chorégraphique de Toulouse pour le dernier spectacle du festival « C'est de la danse contemporaine », « Quatorze » de David Wampach. Son curciulum vitae est impressionnant et il bénéficie d'une excellente réputation s'il l'on en croit ses financeurs et son public composé de professionnels de la profession.
wampach01.jpg Curieux, nourri du quatuor de Sylvain Prunenec vu la veille, je me sens prêt pour entrer, divaguer et me laisser porter. Ils sont quatre, parés d'une seconde peau si transparente et opaque qu'ils paraissent… lire la suite

C'est le plus vieil édifice religieux du sud-ouest, construit sur une nécropole gallo-romaine du IVe siècle. L'église « Saint-Pierre des Cuisines » à Toulouse est un lieu magnifique, doté d'un auditorium et d'une belle scène où se projettent au sol à travers les vitraux, les lumières de la ville. À peine entré, je flotte déjà entre passé et modernité, art et spiritualité. Le sens se cacherait-il ici ?  
parisart-15-Pompi-AboutYou-03G-21159.jpgÀ peine commencé, « About you » de Sylvain Prunenec me plonge au c?ur de l'émergence d'un nouveau langage chorégraphique où je serais le linguiste… lire la suite

Ca y est ; j'y suis. Toulouse est pour quelques jours mon port d'attache. La danse y est amarrée et je flotte en eaux troubles. « C'est de la danse contemporaine » est le festival qui a le vent en poupe. Effet de mode ou manifestation durablement inscrite dans un processus de recherche? Toujours est-il que je n'ai vu nulle part ailleurs ces trois ovnis chorégraphiques?
258_photospectacle.jpgLe premier est une création de Benoît Bourreau et d'Hélène Iratchet. Au croisement de l'art contemporain et de la performance, « Baladidoo doddle di »… lire la suite

lopez.jpgDans un décor froid, digne d’un film de science-fiction (sol et murs blancs, tubes en acier représentant la carcasse d’un vaisseau spatial), je suis hypnotisé par un cercle projeté sur le mur.
Anne Lopez signe ici sa neuvième création et sait y faire, puisqu’elle nous entraîne, et ce bien avant le début de cette odyssée, dans son univers.
Avec « Idiots mais rusés« , titre certes énigmatique, les quatre « géonautes » (sorte d’astronautes de l’existence, le préfixe geo signifiant terre), embarqués… lire la suite