Archives quotidiennes : 10 juillet 2005

Il est 14h30, sous un soleil de plomb (ne comptez pas sur le Festival d’Avignon pour protéger son cher public…alors que les attachés de presse sont tranquillement à l’intérieur, au frais…) ;  j’attends pour « Dieu et les esprits vivants » de Jan Decorte. C’est un artiste inconnu en France et les attentes sont fortes pour la critique et le public. Une dame s’approche de moi ; Libération et son cahier spécial sur la scène flamande est introuvable sur Avignon. Je lui promets de lui donner; elle me propose de… lire la suite


Je quitte Villeneuve pour le Palais des Papes (avouez que cela fait un peu chic, non ?) pour « L’histoire des larmes », par Jan Fabre. Je tente un jeu de mots… « Une pièce à pleurer » ! Où est donc le sens ? Suffit-il de faire du bruit sur scène pour se faire entendre ? A quoi sert-il de répéter les mêmes phrases (« l’urine, les larmes, la sueur ») si ce n’est pour masquer la pauvreté du texte. Il y a certes quelques beaux moments (notamment quand les danseurs enveloppe les parties de… lire la suite

Je file à La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. J’adore ce lieu, propice à la réflexion et à la culture. Je m’arrête à la librairie. Les ouvrages d’Olivier Py sont en bonne place mais je n’achète rien…comme si Jan Decorte m’influençait sur ce choix littéraire ! Ne me demandez pas pourquoi, j’ai rendez-vous avec ma psychanalyste mardi !


« Le cas de Sophie K. » débute avec un décor minimaliste (un piano, des ordinateurs et un canapé). Jean- François Pêyret et Luc Steels ont voulu nous raconter l’histoire de la mathématicienne, romancière,… lire la suite