En parcourant le journal « César », bimensuel régional sur l’actualité culturelle régionale, gratuit n° 228 du 11 au 25 janvier 2006, j’ai eu la désagréable surprise de lire sous la plume d’Agnès Freschel une critique de « One More Time » de Jean-Charles Gil, évoqué sur ce blog: « un placement classique, avec des pointes et en-dehors, allié à une énergie contemporaine et une construction abstraite, fondée sur la succession des lignes et des formes: le résultat est ébouriffant ». En résumé, Agnès Freshel nous fait un cours de technique de danse pour signifier la pauvreté du discours artistique! Elle poursuit sur le même tempo avec la lcritique sur « Les Songe-Creux » de la compagnie « La parenthèse« : « en renonçant à l’appellation de « ballet » pour s’orienter vers une danse – théâtre jugée plus « contemporaine », Christophe Garcia entraîne sa compagnie vers des techniques théâtrales qu’elle maîtrise mal, pariant sur un texte indigent et des clichés scénographiques. La danse reste belle, quand elle s’impose« .
Voilà ce que produit la presse gratuite. Du technique, sans fond. Florence Aubenas journaliste à « Libération » proposait lors d’une assemblée générale la gratuité pour sortir son journal de la crise. Techniquement recevable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *