Archives quotidiennes : 2 mars 2006

   Puisqu’il faut écrire ainsi… Rodrigo Garcia, adepte de la provocation, n’a manifestement plus grand-chose à proposer. « Borges + Goya » emprunte les modes d’expression qui ont fait scandale en Avignon l’été dernier, le talent en moins, la caricature usée en plus. Ce spectacle réduit à l’état de marchandise Borges et Goya. Soit. Comme tout artiste, notre société de consommation marchandise tout. On le savait déjà et il n’y a pas grand monde pour s’offusquer d’une telle prise de position. Garcia s’essaie à la vidéo : encore une fois,… lire la suite